Numérilibre a un an aujourd’hui !

C’est le 18 mai 2021 qu’est né le site Numérilibre. Ce site est né d’un intérêt personnel pour les distributions et logiciels libres mais aussi de l’envie de partager avec celles et ceux qui n’ont pas encore franchi le cap.

Derrière les aspects purement techniques, la démarche se veut aussi « éthique »et « écologique ».

119 articles publiés à ce jour

Celui ci sera le 120ème !

Plus que la quantité, l’idée est de proposer des sujets pour répondre à des questions concrètes.

Comment installer Ubuntu et ses mises à jour par exemple ou se lancer dans l’achat d’un ordinateur pré-équipé sous Linux... Les sujets abordés le sont au fil des besoins et de l’expérience.

Certains articles dépassent le monde du libre comme ceux consacrés à la fibre par exemple.

7 objectifs pour structurer le site

Progressivement le site s’est structuré autour de 7 objectifs permettant de mieux organiser les choses.

Le menu que vous voyez en haut de cette page les reprend.

Veiller – Choisir – Se protéger – Sauvegarder – Communiquer – Préserver – Mutualiser

Vous pouvez en retrouver la présentation ici.

Parler français, être aussi simple et précis que possible, ne pas jargonner

Lorsque je lis parfois certains articles à propos du numérique sur des sites français et les adeptes du libre n’y échappent pas, la langue des spécialistes avec un usage souvent abusif du franglais ou de termes anglais rend la compréhension souvent difficile.

Il faut chercher les définitions, essayer de comprendre et parfois le jargon domine dans le sens où l’on pourrait très souvent dire la même chose en français « basique ».

Nombre de sites développent aussi des généralités puis sautent des étapes qui semblent aller de soi mais sont en réalité complexes. Parfois j’ai besoin de reprendre par étapes…

Si peu de personnes vont vers le libre c’est souvent parce qu’ils se trouvent vite confrontés à des « experts » qui ne partagent pas tant que ça leur savoir… et c’est dommage.

Qui s’intéresse à ce site ?

L’auteur de ce site est un autodidacte, non expert mais qui pratique en questionnant et cherchant, qu’on veuille bien pardonner les imperfections. Les conseils et éclairages sont toujours reçus avec bonheur.

De fait, parmi nos lectrices et lecteurs, on trouve des experts (souvent critiques, pas toujours encourageants et à certains égards dissuasifs…) mais aussi des « passeurs » ou des « médiateurs », des enseignants qui peuvent ici et là trouver des outils à partager.

Rappelons que le site est sous licence creative-commons et que les articles peuvent être repris, partagés, transformés à la double condition de citer l’auteur et de ne pas faire d’utilisation commerciale.

Ensuite, nous voyons des personnes qui s’essaient plus ou moins timidement au libre : des étudiants (pour des raisons économiques souvent), des retraités, des enseignants… Mais la difficulté est de pouvoir toucher des personnes peu sensibilisées encore ou qui hésitent et voudraient essayer « sans risque » et « progressivement ».

À cet égard, il ne semble pas pertinent de faire culpabiliser celles et ceux qui utilisent encore des outils et applications appartenant à des géants du Web. le tout est de savoir ce que l’on fait, de reprendre la main si besoin en trouvant des alternatives.

Une fonction de veille

À titre personnel, ce site permet des échanges mais également une autoformation. Les outils évoluent, de nombreuses questions se posent…

Au fond je suis à la fois guidé par la curiosité, le souci de trouver des réponses à mes besoins comme d’élargir mes usages en découvrant la richesse de certains outils…

Le recours à WordPress, CMS ( Content Management System ) ou en français système de gestion de contenu (SGC) utilisé pour tenir ce site, est lui même objet de questions. Il relève du libre et de nombreuses évolutions sont en cours. L’idée est également que ce site soit en conformité avec son esprit : respect des usagers, sens de l’éthique, recours exclusif à des outils libres…

Durer et s’enrichir

Pour durer surtout lorsqu’on est un site « amateur », « bénévole » et gratuit pour ses lectrices et lecteurs mais pas son auteur qui paye son hébergement (chez O2Switcht) il faut un peu de ténacité, de la régularité… et du retour positif.

Celui-ci se traduit par l’augmentation du trafic, mais surtout par les échanges, les relais…

Si certains d’ailleurs souhaitaient partager des expériences, le site est ouvert aux contributions.

Certains thèmes gagneront à être développés sans redondance avec ce qui existe déjà.

Ces dernières semaines le site a évolué. La deuxième année est souvent décisive.

Stop ou encore ?

Il faut savoir se poser la question en particulier avec un site « à niche étroite » et avec peu de moyens.

Pour l’heure la motivation de son auteur est là…

Réponse, le 18 mai 2023 !