Choisir sa distribution Linux

L’arrivée du nouvel Ubuntu 22.04 suscite des commentaires. Il y a toujours des ajustements à effectuer même si cette distribution permet un saut qualitatif…

Outre les tenants de la patience d’autres annoncent s’être déjà détournés d’Ubuntu pour essayer des distributions qui répondent mieux à leurs besoins.

Il est vrai qu’être utilisateur de Linux, c’est se poser des questions…

Jammy Jellifish « tourne bien »

La version 22.04 LTS « Jammy Jellyfish » fait un bond en avant du point de vue d’un certain nombre d’aspect techniques.

Grosso modo, l’installation s’est effectuée sans soucis majeurs. C’est un bel outil pas seulement du point de vue graphique mais versus rapidité, manipulation des fichiers ou autres fonctionnalités.

J’observe toutefois que les ajustements ou les problèmes éventuellement repérés diffèrent selon le type de machine.

Peu importe la distribution, il faut tenir compte d’un certain nombre de variables :

  • la machine elle même (processeur, mémoire… )
  • « l’histoire » de cette machine (son âge, l’usure…)
  • la cohabitation ou pas avec d’autres distributions et la problématique du démarrage ou « boot » plus ou moins rapide
  • le type d’installation :
    • installation complète en partant « de zéro » (c’est à dire d’une image ISO vérifiée)
    • mise à jour sur une version antérieure (elle même peut-être mise à jour sur une autre version…)
    • version de développement ou version stable …

Entre mes deux ordinateurs, l’un de 2007 et celui de 2022 :

  • le plus ancien ayant été mis à jour à partir d’une version de développement
  • le plus récent ayant été mis à jour à partir de la version 20.04

Les deux fonctionnent mais bizarrement j’ai eu quelques soucis à faire reconnaître la carte NVIDIA sur le plus récent, quelques applications comme le Synology Drive Client ne fonctionnent plus…

Sur la vieille machine Firefox est un peu plus lent à démarrer, sur la nouvelle, aucune différence… malgré les débats qui agitent les réseaux sociaux.

Des petites lignes de code au démarrage de la nouvelle machine m’interrogent sur une mise à jour nécessaire de l’EFI mais je ne sais pas faire et ça démarre très vite et roule ensuite… Le mieux étant souvent l’ennemi du bien, je suis prudent…

Donc, je suis globalement satisfait » et même admiratif du travail mené et pourtant je commence à avoir envie d’aller voir autre chose…

Linux Mint sur un petit portable

Sur les conseils d’un ami, j’ai installé Linux Mint sur un petit portable. Vieille machine qui ramait sous Windows, j’ai été fort satisfait de la voir renaître avec Linux Mint.

Je peux naviguer et écrire sans souci ou même regarder des vidéos.

L’avantage est évident : là où je ramais des heures avec Windows et ses mises à jour infernales, la machine a retrouvé une seconde vie.

Il existe d’ailleurs diverses versions de Linux Mint qui peuvent satisfaire les usagers ayant même besoin de configurations très légères…

C’est efficace même si du point de vue de l’ergonomie j’ai un peu l’impression de me retrouver dans un univers pas si éloigné de Windows…

Des envies d’aller voir ailleurs

Parfois un correspondant amusé sur un fil Twitter, des échanges avec tel ou tel « expert » es Linux me montrent bien qu’ils ont trouvé leur bonheur avec d’autres distributions.

J’en vois même qui selon leurs types d’activités vont jongler d’une distribution à une autre.

Le choix d’une distribution Linux relève tout autant de ses propres compétences techniques, du matériel concerné que de sa personnalité ou de ses besoins…

Le joueur ou le musicien n’auront pas les mêmes envies que l’écrivain ou le blogueur.

Vont jouer aussi les exigences éthiques entre les puristes qui ne voudront voir que du code libre sur leur machine et ceux qui peuvent aussi adopter des logiciels privés, entre celles et ceux qui veulent ultra protéger leurs données et celles et ceux qui sont moins inquiets de le faire… Tous ces aspects vont jouer.

Un autre est aussi à mes yeux dans ce qu’une distribution permet de mieux comprendre ce que nous faisons avec le numérique. Transparence des choix, apprentissage de nouvelles façons de faire qui permettront de développer de nouvelles compétences… J’aime aussi le libre pour ce qu’il m’enseigne !

Au fond, c’est un peu la différence entre le « consommateur » et le « citoyen responsable » (j’allais même dire écoresponsable).

Dans le choix d’une distribution, il y a aussi la part d’investissement personnel que je suis prêt et capable de donner…

En tout cas je trouve drôlement intéressant que le libre nous invite à nous interroger.

Je trouve également intéressante la question de la « prise de risque », celle qui fait que l’on ose ou pas se lancer…

Le numérique est souvent une question d’équilibre fragile : ce qui fonctionnait lundi peut bloquer mardi. Mais ce qui bloque mardi est un problème à résoudre qui va me faire progresser… et je serai bien récompensé si j’apprends quelque chose de nouveau et surmonte la difficulté.

Bon c’est aussi un test grandeur nature de mes capacités à rester zen en toutes circonstances…

Si je le fais sans me renier d’un point de vue éthique et de plus en acceptant une part modérée d’imperfections (car la perfection n’est qu’une apparence provisoire), alors tout cela prend du sens…

L’aide à la décision

Il faut donc avoir l’esprit ouvert, faire preuve de curiosité…

J’écoute ce que me disent les uns et les autres. Même de grands experts ne sont pas toujours dans la rationalité et se montrent assez « affectifs » dans leurs choix…

C’est toute chose comparable par ailleurs, un peu comme lorsqu’on choisit une bagnole… Neuve ou d’occasion ? A conduite très assistée ou demandant contrôle ? Quelle couleur ? Réparable facilement ou appelant à un changement de pièces…

J’ai trouvé un joli projet qui aide à réfléchir intelligemment sous la forme d’un questionnaire en ligne à renseigner.

Il s’agit de Distrochooser

Les spécialistes connaissent sûrement ce site qui permet d’une part de s’interroger sur ses besoins, ses capacités et le matériel comme de faire le point sur les choix éthiques.

Eh bien ce qui m’a été proposé en premier choix c’est Devuan … Arch Linux est également présenté…

Je sens que ça va me chatouiller d’aller voir de plus près…

Et vous et vous ?