Les logiciels libres préférés de nos lecteurs.

Numérilibre a lancé une enquête qui n’a pas de valeur scientifique ni même de sondage mais plutôt de témoignage.

Cette enquête s’adressait à celles et ceux qui sont passés au “libre”.

Elle pourra aider celles et ceux qui hésitent encore dans leurs choix.

Un peu plus d’une vingtaine de personnes que nous remercions ont pris le temps de répondre à l’enquête. Nous en ferons synthèse “question par question”.

Faut-il tous les citer ?

Plusieurs correspondants ont fait la remarque : l’offre est nombreuse et selon les usages ou les besoins chacun viendra « piocher » dans un catalogue abondant et éprouvé.

Il faut rappeler ici que l’on n’est pas dans une logique commerciale où un géant du Web vient d’emblée vous offrir un pack « complet » dont vous n’aurez pas forcément l’usage mais bien dans une approche où il s’agit de répondre à un besoin, « un problème » tout en respectant l’esprit du libre.

Quelques unes des personnes ayant répondu à l’enquête se sont présentées comme des développeurs ou des contributeurs de certains logiciels libres. D’autres des usagers qui s’approprient les outils avec comme pour les distributions fidélité certaine.

Les plus cités

La liste n’est pas exhaustive mais le nuage de mots ci-dessus permet de repérer les logiciels phares avec sans surprise Firefox, Libre Office, Gimp ou VLC.

Les connaissez-vous ?

La question ne se pose pas aux utilisateurs convertis de longue date au libre.

Si Firefox est bien connu du grand public comme navigateur, la suite Libre Office est aussi réputée mais les utilisateurs ignorent parfois combien elle a progressé depuis les premières versions.

GIMP, les plus anciens disent encore « The GIMP », est un outil d’édition et de retouche d’image.

VLC c’est du libre ? Ce célèbre lecteur multimédia est très présent y compris chez les usagers de Windows. Souvent on ignore qu’il relève du libre tout comme les fonctionnalités qu’il offre avec une ergonomie efficace.

Nombreux sont à ignorer également que leur CMS favori, WordPress relève du libre.

Des petits méconnus

Gnote est un logiciel de prise de notes. Joplin également avec une autre approche… Inkscape est un logiciel de dessin vectoriel. Krita lui permet de faire « de la peinture numérique ». Zettir est un éditeur de textes multi-plateformes.

Nombre d’enseignants utilisent depuis longtemps Free Mind pour faire des cartes mentales…

Les outils Framasoft ont souvent été cités : ils constituent pour tous une ressource formidable.

Certains outils comme MySQL serveur de base de données sont plutôt l’apanage d’initiés ou experts.

Les essayer

On peut butiner dans l’univers du libre et y exercer sa curiosité. On peut être motivé par un besoin lié à son exercice professionnel ou personnel. Le bouche à oreille fonctionne bien.

Nous reviendrons sur un certain nombre de ces outils.

Prudence dans vos téléchargements

Le mieux est d’utiliser les magasins d’applications proposés par les différentes distributions ou les dépôts officiels. Si vous téléchargez une application comme Thunderbird il est bien plus pertinent d’aller sur le site de la « maison mère » (https://www.thunderbird.net/fr/ ) que d’aller sur un site tiers même d’une revue sur le numérique.

En effet, vous risquez de ne pas tomber sur la dernière version, de récupérer une version posant problème ou de vous retrouver avec des cookies intrusifs… et surtout ne payez pas ou si vous le faites, ce sera une contribution libre à une association identifiée par exemple afin de soutenir la production et la diffusion du libre et non de rétribuer un tiers se faisant de l’argent avec le travail des autres !