revue 01.net

La vie sans les GAFAM – quand 01.net se moque de ses lecteurs

Lire avant d’acheter

J’aurais dû le feuilleter chez le marchand de journaux avant de l’acheter ! « Le premier magazine du numérique » propose à la Une de son numéro spécial de mai-juin 2021, le titre un peut ronflant de « La vie sans les Gafam – comment se passer des applis et services de Google ».

Ce faisant le contenu non seulement n’apporte pas grand chose mais ne va guère encourager le lecteur.
En page intérieure le « choix » proposé dans le dossier n’affiche justement que les GAFAM sans présenter ne serait-ce que l’icône de Linux mais si la revue affiche bien que « les GAFAM en veulent à vos données« , le titre « Peut-on encore se passer de Google? « sonne comme une sorte d’aveu de reddition. Google « est si fort », si « efficace ».

La volonté apparente d’aller tester si des alternatives crédibles existent face à l’impérialisme de Google se réduit à ne proposer que Tutanota (très bonne messagerie), oubliant les Mailo et citant à peine je crois Proton… et il y en a d’autres…

L’article évoquant le cloud est carrément indigne d’un vrai travail journalistique : pas un mot sur Nextcloud ou Cozy Cloud qui sont pourtant des solutions respectueuses de vos données et sécurisées.
L’article en réalité fait la part belle à Windows One Drive et à Google Drive sans aucun discernement sur la façon dont les données sont exploitées…

La critique sur le moteur de recherche de Google est bien mince « sa propension à fliquer les données personnelles peut néanmoins rebuter certains usagers »… Non ! non ! si tout le monde était bien informé, ce ne sont pas seulement « certains usagers » qui fuiraient !

L’article évoque sommairement Jitsi alternative à Google meet… et singulièrement toutes les alternatives à Google sont présentées dans le dossier en mode « sombre » comme si l’objet de la démarche était de montrer que les alternatives qui existent sont plus austères, plus complexes à utiliser.. ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui.

En résumé, un dossier bien sommaire, qui se moque des lecteurs en ne montrant pas la richesse de propositions alternatives fiables, sécurisées, simples à utiliser ! De quoi renforcer dans la conviction de l’utilité de démarches actives pour promouvoir les différentes solutions du libre.

C’est bien le but du site !